Révélations gênantes pour les insoumis Alexis Corbière et Raquel Garrido

13 octobre 2017

Entre les charges impayées à l’URSSAF, problèmes de déontologie, et logement HLM, le couple de porte-parole de l’opposition accumule les casseroles, dans l’édition du canard enchaîné du 11 octobre. Que pensez-vous de l’attitude de Rachel Garrido et d’Alexis Corbière ?

Véronique, 53 ans, hôtesse de caisse, répond aux questions sur les révélations génantes de Rachel Garrido et Alexis Corbière

Véronique, 53 ans, hôtesse de caisse

Véronique, 53 ans, hôtesse de caisse :

« Cela me dégoûte. Par ce qu’il y en a plein qui sont pénalisés du coup. Vu leurs statuts dans la société, ils n’ont pas à être dans un HLM et ils se doivent de payer leurs impôts et leur cotisation comme tout le monde. Elle ne devrait pas être très fière, sachant qu’elle est avocate et lui professeur.»

jérémy, 44 ans, cordiste,répond aux questions sur les révélations génantes de Rachel Garrido et d'Alexis Corbière

Jérémy, 44 ans, cordiste

Jérémy, 44 ans, cordiste :

«Je pense que cette histoire est vraiment honteuse, évidemment ! Comme d’habitude, tous les politiques profitent de leurs privilèges, et ils en abusent largement. Je pense qu’il faut faire des enquêtes sur ces personnes-là, il faut arrêter de les laisser faire avec notre argent, au détriment de tout le monde. »

Mathilde, 20 ans, étudiante en commerce, répond aux questions sur les révélations génantes de Rachel Garrido et d'Alexis Corbière

Mathilde, 20 ans, étudiante en commerce

Mathilde, 20 ans, étudiante en commerce à Marseille :

« C’est un peu cliché, mais, pour moi tous les politiques sont tous pareils. Donc c’est une honte, de ne pas laisser ces HLM à des familles qui en ont vraiment besoin. De plus, vu son poste d’avocate, elle pourrait quand même régler ses cotisations. C’est un manque de respect envers tout le monde. »

Alexandre, 24 ans, étudiant en marketing, répond aux questions sur les révélations génantes de Rachel Garrido et d'Alexis Corbière

Alexandre, 24 ans, étudiant en marketing

Alexandre, 24 ans, étudiant en marketing :

« Je trouve que c’est grave et pas normal de demander à une famille de partir de son logement, selon leur train de vie. Après tout, on a le droit d’habiter où l’on veut. Certainement que cet appartement doit avoir surement une valeur sentimentale. C’est simplement pour les pousser à donner le bon exemple. »

Anne-Lyse Raymond

En seconde année de prépa à l'Isjt, et correspondante au journal Centre Presse à Rodez, depuis Avril 2016. Ex-stagiaire à la Dépêche du Midi. Passionnée de sport et de politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.