Facebook et l’affaire Cambridge Analytica

30 mars 2018

Scandale Cambridge Analytica : l’entreprise spécialisée dans l’analyse de données est accusée d’avoir utilisé les données personnelles de 90 millions d’utilisateurs de Facebook, sans leur aval et à des fins politiques. Résultat: Un mouvement #deleteFacebook ou #supprimerFacebook a vu le jour, le comprenez-vous ?

Côme, 29 ans, étudiant

« Je comprends ce mouvement et ils ont raison de réagir. La plupart des gens doivent se sentir concernés par ce scandale. La protection des données personnelles est importante. Mais, je ne supprimerai pas mon compte pour autant. Il va surtout falloir commencer à trouver des alternatives pour éviter que cela ne se reproduise. »

 

Jean-François, 48 ans, professeur

« Je comprends tout à fait leur réaction. J’ai supprimé ce réseau social il y a un moment pour des raisons similaires. Je ne me vois pas recréer un compte Facebook, surtout après ce scandale. La société actuelle est contrôlée par des grandes puissances. Les personnes doivent apprendre à gérer leurs comptes pour empêcher d’autres problèmes du même type. »

 

Marie-charlotte, 18 ans, étudiante

« C’est logique de vouloir supprimer son compte. Si cela devient trop embêtant, je suis prête à suivre le mouvement. Tout le monde savait que Facebook fonctionnait de la sorte. Il faut utiliser ce réseau social sans y mettre de données trop personnelles. Les gens vont faire plus attention dorénavant et c’est une bonne chose. »

Chris Daza

Etudiant en Prépa 2 à l'ISJT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.