Le concert de Bertrand Cantat à Toulouse crée la polémique chez les féministes

30 mars 2018

Retour sur scène de Bertrand Cantat  le 22 et 23 mai prochain au Bikini. Les féministes comptent se rassembler devant la salle de concert. Elles manifesteront contre le chanteur qui a été condamné en 2004 pour le meurtre de sa compagne. Réaction dans les rues toulousaines.

Paul répond au sujet du concert polémique de Bretrand CantatPaul, 64 ans, livreur

« Ce qu’a fait Bertrand Cantat est dérangeant, c’est sur. Je peux comprendre les féministes qui veulent manifester. Même si je ne connais pas précisément l’histoire, je trouve la peine, qu’il a purgé, légère. Je me mets à la place de la famille de la victime. Cela me dérangerait de le voir encore faire des concerts. »

 

 

Corinne répond au sujet du concert polémique de Bretrand Cantat

Corine, 55 ans, commerçante

« La situation est compliquée. Les féministes devraient le laisser tranquille.  Bertrand Cantat doit sûrement se reprocher ce qu’il a fait. Je pense qu’il a le droit de reprendre sa carrière. Il a purgé sa peine, cela ne serait pas juste de l’en empêcher. Même si l’issue de l’histoire est horrible. »

Camille répond au sujet du concert polémique de Bretrand CantatCamille, 21 ans, étudiante

« Je suis d’accord avec les féministes qui manifestent contre lui. Je suis contre le fait que Bertrand Cantat reprenne sa carrière. On ne peut pas oublier que c’est un meurtrier. Il y a des personnes qui l’écoutent certainement pour son talent. Mais il faut prendre la personne entièrement. »

 

Jérémy répond au sujet du concert polémique de Bretrand Cantat

Jeremy, 23 ans, étudiant

« Il faut reconnaître que ce qu’a fait Bertrand Cantat  n’est pas pardonnable. Mais il veut seulement faire sa profession, comme tout le monde. Pour les féministes qui veulent manifester, je trouve qu’il n’y a pas forcément de raison de les voir pour cette histoire-là. Il n’y a aucun rapport avec le sujet de l’égalité hommes-femmes. »

 

Anne-Lyse Raymond

En seconde année de prépa à l'Isjt, et correspondante au journal Centre Presse à Rodez, depuis Avril 2016. Ex-stagiaire à la Dépêche du Midi. Passionnée de sport et de politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.