Que pensez-vous de l’attribution de la coupe du monde du Rugby à la France ?

24 novembre 2017

Après l’attribution des Jeux Olympiques d’été en 2024 à Paris, la réception des coupes d’Europe de football, de handball, et de basketball. La semaine dernière, le mercredi 15 novembre, la France s’est vu attribuer l’organisation de la coupe du monde du rugby en 2023. Est-ce que cette nouvelle attribution n’est-elle pas de trop ?

Marine répond aux questions sur l'attribution de la coupe du monde rugby

Marine, 25 ans, étudiante en droit

« C’est certain que c’est un sacré budget à mettre en place avec beaucoup d’organisation, mais j’imagine que cela doit se rentabiliser. Même si personnellement, les évènements sportifs ne me touchent et ne m’intéresse pas, je suis contente parce que cela améliore la vitrine de notre pays à l’international. »

Pierre répond aux questions sur l'attribution de la coupe du monde rugby

Pierre, 81 ans, retraité

« Ce n’est pas moi qui gère le budget de ces compétitions, donc je n’ai aucun avis. Cependant, je trouve que nous sommes souvent repliés sur nous même. Donc, c’est l’occasion de montrer que l’on est capable d’organiser des évènements d’ampleur au monde entier. »

Frédérique répond aux questions sur l'attribution de la coupe du monde rugby

Frédérique, 52 ans, au chômage

« J’imagine que cela doit être compliqué pour organiser la surveillance de toutes ces installations, avec les attentats de ces dernières années. Mais d’un autre côté, j’espère qu’il y aura des retombées positives pour l’économie du pays entier, comme l’emploi dans le tourisme par exemple. »

Tom répond aux questions sur l'attribution de la coupe du monde rugby

Tom, 23 ans, étudiant en médecine

« C’est très bien pour nous, cela donne une visibilité et du dynamisme à notre pays. Et comme à l’Euro de football en 2016, toute la population française a su se réunir. Le point négatif, 50 euros la place à Toulouse, c’est trop cher. »

Anne-Lyse Raymond

En seconde année de prépa à l'Isjt, et correspondante au journal Centre Presse à Rodez, depuis Avril 2016. Ex-stagiaire à la Dépêche du Midi. Passionnée de sport et de politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.