Salon Infosup : passage obligé pour les recruteurs ?

6 décembre 2019

C’est le rendez-vous annuel pour les étudiants. Du 4 au 7 décembre se tient, au parc des expositions de Toulouse, le salon Infosup. L’objectif : apporter des précisions et de l’aide aux jeunes pour leur avenir. Mais côté recruteurs, est-ce un passage obligé?

Malavelle, 18 ans, étudiante à l'ICD

Malavelle, 18 ans, étudiante à l’ICD

 » C’est vrai que ça nous apporte une certaine notoriété. On sait que beaucoup de monde vient pour cet événement. En tous cas, c’est le salon à faire pour de jeunes lycéens qui n’ont pas d’idée précise de projet post-bac. Pour ma part, j’ai enregistré 22 demandes d’inscription depuis le début du salon, sachant que nous sommes 25 intervenants. C’est beaucoup, même si seulement la moitié des inscrits viendront aux portes ouvertes. « 

Jeremy, 22 ans, étudiant à l'ISCT

Jeremy, 22 ans, étudiant à l’ISCT

 » Avoir un stand ici permet à notre école de se mettre en avant. On est dans le passage et des jeunes défilent devant nous toute la journée. C’est une première approche pour leur donner envie, leur donner des arguments de pourquoi cette école et pas une autre. Et de mon point de vue, que ce soient des étudiants en contact direct avec eux, leur permet d’avoir un avis plus objectif. « 


Inès, 20 ans, étudiante à l'école vidal

Inès, 20 ans, étudiante à l’école Vidal

 » La première approche que nous offre ce salon est primordiale. C’est aussi une plus grande visibilité par rapport aux écoles concurrentes. Pour ce qui est des inscrits ; il y en a une centaine par jour dont 12 inscrits direct, et 12 indirects qui reviendront vers nous plus tard. Infosup c’est comme le top départ des inscriptions de l’année prochaine, donc une première base évidente. « 


Lisa, 18 ans, étudiante à l’EGC

 » Rien n’égale Infosup ; c’est le salon de la région. Ne pas y être, ce serait ne pas exister. Même si certains élèves s’inscrivent et ne viennent pas aux portes ouvertes, cela nous apporte une visibilité en plus. Sur les quatre jours d’expositions, 200 lycéens se sont inscrits ici, ce qui reste conséquent. « 

mm

Salomé Doux

Etudiante à l'ISJT, je suis passionnée de musique, cinéma, politique et sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.