OM – Atlético : exilés mais toujours Marseillais

16 mai 2018

À 20 heures 45, l’Olympique de Marseille dispute la finale de la Ligue Europa contre l’Atlético de Madrid. Si les supporters ont déjà enflammé la cité phocéenne, ils sont nombreux à suivre leur équipe fétiche depuis les quatre coins du monde. Ce soir, ils seront bien évidemment fidèles au poste.

Loïc est déjà prêt pour le match.

 Loïc, 28 ans, Kuala Lumpur

« Une fois qu’on s’est qualifié en finale, j’ai pris l’initiative de rassembler un maximum de supporters de l’OM. À 15 000km, ce n’est pas évident, mais on s’est retrouvé, sur un groupe Facebook francophone en Malaisie. Les supporters sont assez chauds pour aller voir le match. Avec le décalage, le coup d’envoi sera à 3 heures du matin. On a loué quelques tables dans un bar où pas mal d’expatriés se retrouvent. Une fois qu’on y sera, on fera monter l’ambiance. C’est un bar d’Espagnols ! Autant dire qu’il risque d’y avoir une ambiance sympathique (rires). On a tous vu les vidéos de ce qu’il se passe à Marseille et à Lyon. On sent un engouement autour de cette rencontre. Résultat: je n’ai pas dormi de la nuit et depuis une semaine, j’attends ce match ! »

Sébastien, 30 ans, Sydney

« Je vais me lever à 3 heures du matin car ici le match sera diffusé avec le décalage horaire à 4 heures 45. Je vais d’ailleurs me rendre au casino de Sydney, c’est le seul endroit où ils vont le diffuser. Il était hors de question que je loupe cette finale. J’ai discuté avec quelques Français qui m’ont dit qu’ils viendraient voir la finale ici. Pas mal de Marseillais seront là. Ils sont chauds ! J’ai rencontré un serveur montpelliérain dans un bar, il a chanté la chanson pour Jean-Michel Aulas d’entrée… (rires). Sur les réseaux sociaux, dans toute l’Australie, je vois des messages de gens qui proposent de s’organiser pour regarder Marseille – Atlético. Si ça gagne, je saute dans la baie de Sydney et je joue 400 dollars au Blackjack ! »

Corentin regardera Marseille depuis Paris, ville rivaleCorentin, 23 ans, Paris

« À Paris, il y a eu pas mal de heurts pour la demi-finale contre Salzbourg. C’est un peu compliqué de le voir dans la capitale. Les bars qui se disent marseillais ne vont pas tous le retransmettre pour éviter qu’il y ait de la casse. Il y a le collectif « Marseille Capitale » sur Facebook qui a privatisé un endroit dans le 13e arrondissement. Il était tenu secret jusque hier soir. Ils ont loué un espace fermé qui peut accueillir 700 personnes avec 5 écrans géants. Il y aura un dispositif de sécurité payé par l’organisation. Si j’avais pu, je serais allé à Lyon mais c’était trop dur d’avoir des places… On sera entre supporters marseillais. Ils ont acheté des fumigènes, ça va être la folie ! »

Maxime, 28 ans, Barcelone

« À Barcelone, il y a un gros spot. C’est le bar Las Fadas, tenu par un Marseillais. Il retransmet tous les matchs. J’ai vu les rencontres des tours précédents là-bas. Ce soir, ça va être tellement blindé que l’on ne va rien voir. Je suis sur qu’il y sont déjà, en train de faire 1 Ricard acheté, 1 offert ! Donc j’irai dans un autre bar plus tranquille. Je le regarderai avec quelques potes, mais aussi avec mon coloc qui est un fan inconditionnel… de l’Atlético. Ça va beaucoup chambrer. On essaie de pas trop l’ouvrir parce que ce n’est pas Leipzig en face (rires). On fait un peu profil bas, mais ça va chambrer ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.