La carte de presse, le sésame des étudiants en journalisme ?

22 mai 2018
Carte de presse : le sésame des étudiants en journalisme crédit regis bachelu

Crédit: Régis Bachelu

La carte de presse et les avantages qui l’accompagnent font de plus en plus débat au sein de la profession. Ce débat s’installe aussi dans les écoles de journalisme. Les étudiants ont aussi leurs avis sur ce sujet.

C’est un débat qu’on retrouve aussi bien chez les professionnels que chez les futurs journalistes. La carte de presse officialise-t-elle le fait d’être journaliste ? La carte de presse a-t-elle autant d’avantages qu’on ne lui en accorde ? Finalement, la carte de presse est-elle toujours utile aujourd’hui ? Quoi qu’il en soit ce bout de papier représente pour certains étudiants le sésame du journaliste. Pour Loïc, qui occupe les bancs de l’école de journalisme de Nice « cette carte représente une preuve physique. Elle est clairement indispensable à tout journaliste qui a vraiment pour premier métier le journalisme ». Zoé, étudiante à l’école de journalisme de Toulouse tient des propos plus modérés sur la carte de presse. « Elle n’est pas indispensable. Tu peux être journaliste indépendant et je pense qu’avec ce statut, tu n’as pas toujours besoin de la carte de presse. Ceci dit, c’est tout de même un sésame.Mais j’estime que c’est surtout symbolique ». 

Il reste difficile d’obtenir ce laissez-passer. Zoé, compte bien le demander quand elle aura terminé ses études. « Je n’ai pas peur du refus, mais de la complexité de la demande. Comment fournir tous les documents nécessaires ». D’autres envisagent d’exercer en tant que journalistes sans la carte de presse. C’est le cas de Marie, étudiante à l’Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse. « Je ne compte pas la demandé. Tant que je ne serais pas confronté à quelqu’un qui me refuse l’accès parce que je n’ai pas la carte de presse, je ne la demanderais pas de moi-même. Je connais des gens qui l’ont eu et franchement, elle n’a peut-être pas tous les avantages qu’on lui accorde. C’est compliqué à obtenir, c’est très long, c’est beaucoup de paperasse. On met beaucoup de temps à l’obtenir. Il y a beaucoup d’inconvénients, et je n’ai pas l’impression qu’il y ai tant d’avantages que cela pour exercer dans la profession ». La carte de presse semble rester un sujet clivant aussi bien chez les professionnels que chez les futurs journalistes. 

Léo Molinié

Journaliste web, radio et vidéo. Mes sujets traitent essentiellement de l'actualité culturelle, sportive et sociétale. Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.