BigPheel Crew, un tremplin pour les musiciens toulousains

4 décembre 2018
Philippe, surnommé BigPheel, devant la scène du connexion

Philippe devant la scène du connexion. @crédit: BigPheel

Du Rex au Bikini en passant par le Connexion, le BigPheel Crew propose des scènes ouvertes. Artistes avertis ou simples amateurs auront la chance de jouer sur des scènes de la région toulousaine.

« Il suffit juste de se présenter pour que la scène devienne votre » annonce Philippe, 39 ans, créateur du BigPheel Crew. Ce « collectif toulousain de musiciens avertis » propose depuis 2016 des scènes ouvertes, notamment au pub George and Dragon une fois par semaine. Mais pas que! Des Jam sessions sont également organisées tous les premiers mardi du mois au Connexion. « J’ai essayé de proposer des dates régulières. Chaque semaines c’est le rendez-vous à ne pas manquer » s’exclame-t-il gaiement. Pour ce faire, il met à disposition des musiciens de grandes salles de la région. « La musique est un entonnoir. Les musiciens s’attirent comme des aimants et s’entraident », reprend-t-il en haussant la voix.

Retour aux sources

Ce projet du BigPheel Crew a par exemple permis à des groupes de se produire au Bikini durant le Weekend des Curiosités. Le leitmotiv de Philippe : «Découverte et partage». En ce sens, l’artiste invite les spectateurs à «un voyage musical » en s’inspirant de son passage à Shanghai, où il a vécu pendant 7 ans et ouvert un bar musical. «Je voulais créer un univers en rapport avec ma vision de l’art » explique-t-il en souriant. Une expérience «très formatrice » qui a stimulé l’envie d’aider les autres : «C’est une immense fierté de voir aujourd’hui ces jeunes prendre du plaisir sur ces scènes emblématiques de la région ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.