A Toulouse, on court pour se faire plaisir

4 décembre 2018
Rassemblement des coureurs déguisés en Pères Noël dans les rues de Toulouse

Rassemblement des coureurs déguisés (©Corrida de Noël Toulouse)

Dimanche 16 décembre aura lieu une course pas comme les autres. Plus de 1 000 participants sont attendus, déguisés en Père Noël. Cette 5e édition de la Corrida de Noël résulte d’une passion, celle de Christian Reina, un amoureux du sport. Mais aussi de belles rencontres…

 

« Ramenez du monde ! » lance jovialement Christian Reina, à l’origine de la Corrida de Noël. 1 000 Pères Noël déambulant dans les rues de Toulouse : voilà le programme original et convivial de ce projet. Ce concours de déguisements amateurs a déjà attiré plus de 1 200 participants l’an passé… Adultes, enfants, sportifs ou encore amateurs, tout le monde est convié aux festivités.

L’histoire d’une rencontre

En un mot, Christian Reina, ancien sportif, est particulièrement sociable. Depuis cinq ans, il reverse une partie des fonds collectés à l’association Dominique, pour les enfants autistes. Tout est une question de rencontre. « Un jour, une dame s’est présentée à la Course de la Cité de l’espace, que j’organise, avec son propre livre : “Mon enfant de lumière”. Son fils était mort à 8 ans d’une maladie grave. Elle a donc dédié sa vie à cette cause et aide aujourd’hui les enfants malades », conte Christian Reina. Touché par son histoire, il s’est engagé à l’aider. Et la Corrida de Noël, est née pour récolter davantage de fonds. Pour lui, cette course, c’est avant tout un Noël sans prix. « Symboliquement, Noël la fête des enfants. Là, ils peuvent être déguisés. Ils courent pour atteindre leurs cadeaux, c’est magique » rappelle le sportif d’une voix enjouée.

Noël : des valeurs de cohésion

Ce dimanche 16 décembre, dès 11h15, les plus jeunes se lanceront dans une boucle, parcourant entre 400 et 3 000 mètres selon leur âge. De la Prairie des filtres à Saint-Sernin, en passant par le Capitole et Esquirol, les adultes pourront courir quant à eux 4,6 ou 9,2 km. « La corrida signifie avant tout “courir”. Cela n’a rien à voir avec la tauromachie » précise Christian Reina.

Dès la séance d’échauffement, des bonnets rouges seront distribués. « Tout le monde joue le jeu. On voit surtout des Pères Noël, mais aussi des Captain America : le costume de Noël n’est pas obligatoire… Chacun se fait plaisir », conclut Christian Reina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.