Fénix-Chambéry : Une place de second en jeu pour les toulousains

13 novembre 2019
Jordan Bonilauri, pivot de l'équipe du Fénix Toulouse hand-ball
Jordan Bonilauri, pivot du Fénix Hand-ball ©Fénix handball

Le Fénix réalise un début de saison surprenant, actuel 3e de Lidl Starligue, les toulousains affrontent Chambéry, un des cadors du championnat qui réalise une entame en demi-teinte. 

Les joueurs du Fénix se déplacent ce soir à Chambéry. Le troisième affronte le dixième, mais les rôles sont inversés au classement. C’est Toulouse qui fait office de favori grâce à un très bon début de saison, troisième avant la rencontre. Une soirée qui s’annonce déjà à très haute intensité au Phare de Chambéry. Les Toulousains pourront compter sur Luc Steins, leur demi-centre titulaire, récemment élu joueur du mois d’octobre dans l’élite. Le début de saison du Fénix est de toute façon réussi, en 8 journées le club toulousain a remporté 10 points, c’est deux de plus que les objectifs fixés en interne. Avec notamment une victoire de prestige à Nantes il y a moins d’un mois. 

« Même au sein de l’équipe on ne se l’explique pas. On était inquiet d’avoir perdu des joueurs phares comme notre gardien Yassine Idrissi – parti pour Limoges- ou de notre arrière droit Nemanja Ilic, parti pour le FC Barcelone. » Explique Antoine Magnard, entraineur des gardiens et analyste vidéo du Fénix.

Chambéry challenger surprise

D’après Antoine Magnard la rencontre devrait malgré tout tourner à l’avantage des locaux. « Chambéry n’est pas à sa place au classement, ils sont en train de se relancer dans un championnat ou tout va très vite. » Effectivement si le Fénix est sur le podium de la Starligue, Nîmes, Aix et Nantes sont à égalité avec le club toulousain.  

Chambéry de son côté est plus en difficulté en ayant perdu à Paris il y a un mois et à Ivry début octobre. Toujours selon Antoine Magnard « le danger avec l’équipe de Chambéry c’est qu’ils n’ont pas un ou deux joueurs forts, c’est tout un collectif qui est dangereux. » 

Tristan Carballeda

Elève à l'institut supérieur du journalisme de Toulouse. Correspondant à la nouvelle république des Pyrénées au cours de l'année 2016-2017. Stagiaire à la semaine des Pyrénées sur 2018 et pigiste pour Presse Citron en 2020 Animateur sur Pontacq Radio depuis 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.