Salvador : double peine pour une fausse couche

15 décembre 2017

Pour Teodora Vasquez, le scénario cauchemar se confirme : 30ans de prison pour homicide. La jeune femme est jugée pour des faits arrivés le 14 juillet 2007. À L’époque enceinte de 9mois, elle appelle les urgences. Sans réponses, elle finira par accoucher seule, son bébé lui sera mort-né. Découvrant la scène, c’est une collègue de travail qui appelle la police. Encore inconsciente Teodora Vasquez est arrêtée. En prison depuis déjà 10ans, elle a fait appel de sa condamnation, mais la justice salvadorienne a confirmé, mercredi dernier, sa peine initiale. Dans un des pays les plus stricts en matière de politique anti-avortement, la perte d’un bébée est considéré comme un « homicide aggravé ». L’accusée clame son innocence depuis des années, recevant le soutien de nombreuses femmes dans le pays qui considèrent les juges salvadoriens injustes envers les femmes.

Charline Bouzon

Élève en deuxième année d'école à l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse. Passionnée par la radio et la presse écrite. Intéressée par les enjeux écologiques et climatiques ainsi que les questions de sociétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.