Crise politique au Togo

15 décembre 2017

Le 13 décembre, les Togolais étaient encore une fois dans les rues de Lomé, la capitale. Les revendications sont toujours les mêmes, libérations de prisonniers, fin de « l’état de siège » et aussi le retour à la constitution originelle de 1992. Le président Gnassingbé a affirmé vouloir créer un dialogue avec l’opposition, il est en poste depuis 2005. Les manifestations togolaises commencent à interpeller les états voisins. Le Nigeria, poids lourd de la région s’est dit « inquiet » de la situation au Togo.

Tristan Carballeda

Elève à l'institut supérieur du journalisme de Toulouse. Correspondant à la nouvelle république des Pyrénées au cours de l'année 2016-2017. Stagiaire à la semaine des Pyrénées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.