Banque Nickel, des toulousains victimes d’escroqueries

13 janvier 2020
Des clients de la banque Nickel victimes d'une escroquerie
Borne de la banque Nickel dans un bureau de tabac © Liliana Brel

Des clients toulousains de la banque en ligne, Nickel ont été victimes début janvier, de faux employés. Les arnaqueurs leur soutirer des codes secrets.

Victimes de « phishing.» C’est ce qu’ont subi plusieurs Toulousains, clients de la banque en ligne Nickel. « Comment était-il possible de récupérer des données personnelles ? En particulier nos codes secrets ? » se questionne Barbara, proie des arnaqueurs. En effet, la jeune femme s’est fait voler 700 euros en quelques minutes. « Je n’ai rien vu venir », déclare-t-elle. Effectivement, une personne inconnue s’est fait passer pour un faux employé de l’enseigne afin de récupérer les codes d’accès des comptes bancaires des victimes afin de vider le compte en banque. « J’ai reçu un appel téléphonique qui me signalait que ma carte bleue ne fonctionnait plus. La personne au bout du fil, me signale qu’un SMS me sera envoyé avec des codifications secrètes » relate l’infirmière.

Une fois le processus lancé, l’usurpateur, rappelle l’aide médicale afin d’obtenir le code reçu par SMS. L’imposteur explique à la jeune femme qu’il a besoin du code afin de pouvoir envoyer une nouvelle carte bancaire. « Je pensais parler avec un vrai employé de la banque. Alors je lui ai donné le code » regrette Barbara. Une fois, les chiffres donnés, le mystificateur a retiré 700 euros du compte bancaire de Barbara.

« je me sens nul »

La jeune soignante s’est rendu compte de cette mésaventure lorsqu’elle a consulté ses soldes budgétaires. « Après avoir été escroquée, j’ai appris que je n’étais pas la première victime à Toulouse », déclare Barbara.

En effet, Mohamed, 70 ans, a lui aussi été victime de phishing. L’arnaqueur a utilisé le même processus pour escroquer Barbara. La seule différence : les questions posées au retraité. « Il me questionnait sur mon âge. Il insistait énormément sur ce point » souligne Mohamed. Ne s’alertant pas sur ces interrogations, le septuagénaire donne son code à l’usurpateur. Lors de la discussion téléphonique, le pensionné avait remercié son voleur en le qualifiant « d’homme bienveillant » sans se douter qu’il été en train de devenir une cible. « Je me sens nul, car j’ai fait des éloges à cette personne. Cette dernière me semblait de bonne foi. Elle me donnait des conseils pour bien gérer mon compte. Mais, en réalité tout cela était un piège » se désole Mohamed. Suite à cette affaire, l’ancien employé municipal a demandé à être remboursé. Mais, pour l’instant il n’ a reçu aucune indemnisation.

Pour faire face à ces escroqueries, Nickel recommande : de se méfier des faux SMS reçus, de ne jamais communiquer ses données personnelles et confidentielles. De plus, la banque conseille de ne jamais cliquer sur un lien dans un email qui redirige dans l’espace client du site internet.

Liliana Brel

Etudiante en première année. Stages effectués à toulouseinfos. la Dépêche du Midi 09. Intéressée par la politique, le sport, le cinéma, la culture, la musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.