Quelles options pour les buralistes face à la hausse du prix du tabac ?

3 décembre 2018
Tabac hausse buraliste

Chez un buraliste Toulousain:/cf Jaidi Maoulida

À l’horizon 2021, le prix du paquet de cigarettes passera à 10 euros. À Toulouse comme dans tout le pays, les buralistes doivent s’organiser pour trouver d’autres sources de revenus face à cette hausse.

« Le tabac représente la moitié des revenus d’un buraliste. Avec la hausse du prix des cigarettes, la perte à ce jour est de 10 à 15% » annonce d’un ton fataliste Gérard Vidal, le président de la Fédération des Buralistes de Haute-Garonne. Le syndicaliste et ses confrères se montrent particulièrement inquiets devant le Plan santé du gouvernement, qui entérine le paquet de cigarettes à 10 euros : « C’est une affaire de société, dans les années à venir la cigarette sera un produit décrié. »

Face à ces pertes, les buralistes ne sont pas résignés : « Il y a un projet de modernisation, on a des plages d’ouvertures exceptionnelles jusqu’à 14h par jour. Les buralistes commencent à vendre les cigarettes électroniques,  il y a déjà les boissons. Il faut désormais commercialiser les produits de technologies modernes, du pain à emporter… En fait nous devons devenir une quincaillerie. » selon Gérard Vidal.

Rappelons que le tabac est responsable de 75.000 décès par an en France. Le plan prévoit de faire passer le prix du paquet de cigarettes à 10 euros d’ici 2021 avec une hausse progressive de 40 à 50 centimes selon l’échéancier mis en place jusqu’à cette date.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.