Bientôt une troisième voie sur l’autoroute Toulouse – Narbonne

17 avril 2018
François Baratou, Directeur d’opération du réseau ASF, Vinci Autoroute

François Baratou, Directeur d’opération du réseau ASF, Vinci Autoroute

Une enquête publique a été ouverte lundi 16 mars sur l’élargissement de l’autoroute A61 rejoignant Toulouse et Narbonne. Si les résultats s’avèrent positifs, les travaux débuteront à la fin de l’année.

La circulation est dense sur l’autoroute des Deux Mers : environ 40 000 véhicules par jour selon Vinci Autoroute. Et ce chiffre augmente considérablement en période estivale, allant de 60 000 à 80 000 véhicules par jour. Elle ne contient pourtant que deux voies depuis sa construction dans les années 70, ce qui rend le dépassement difficile avec la présence de 30% de poids lourds.

Pour pallier au problème, l’État a demandé lors de l’été 2015 l’élargissement de l’A61. Les travaux seront financés par Vinci Autoroute et sont estimés à 200 millions d’euros. « Nous avons fait une réunion de consultation avec les élus et maires de la région Occitanie. Il n’y a pas trop de résistance au projet, mais plutôt une forte attente. Il faut savoir que lors de sa construction, l’A61 a été conçu de façon à pouvoir l’élargir à 3 voies plus tard, ce qui facilite les choses.» déclare François Baratou, le directeur d’opération du réseau ASF, Vinci Autoroute.

Une enquête publique, sous l’égide de la préfecture coordonnatrice de l’Aude, s’est ouverte ce lundi et s’achèvera le 24 mai. Si la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) est accordée, les travaux pourront débuter fin 2018. Ils se dérouleront tout au long de l’année pendant 4 ans. La section entre la bifurcation A61/A66 et les aires de services de Port-Lauragais ainsi qu’une autre entre l’échangeur de Lézignan-Corbières et la bifurcation A61/A9 seront les premières zones concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.