A Infosup, un stand presque parfait?

22 novembre 2018
Stand Epitech Infosup 2018

Infosup 2018: stand Epitech

Le salon de l’enseignement supérieur est ouvert à Toulouse jusqu’au 24 novembre. Les 300 stands présents devront se distinguer auprès des 40 000 jeunes pour attirer le maximum de potentiels futurs élèves.

Goodies, casques à réalité virtuelle et bar américain, les exposants redoublent d’imagination pour attirer leurs éventuelles recrues à Infosup. Le rendez-vous annuel de l’orientation post-bac a débuté ce mercredi 21 novembre au parc des expositions de Toulouse. Les 300 stands composant le salon luttent pour se différencier. Evelyne Audemard, chargée d’information sur le stand Occitanie Orientation, annonce : « Notre méthode est claire, nous avons investi dans des casques à réalité virtuelle pour attirer le plus de personnes possible. » Une méthode qui semble porter ses fruits : « Le stand a accueilli 123 visiteurs en une matinée » ajoute t-elle.

Se démarquer de ses semblables

Si certains optent donc pour les nouvelles technologies, d’autres misent sur les détails pour faire la différence. C’est le cas de Ynov campus, qui n’hésite pas à jouer avec les lumières en affichant de grands néons colorés. « Un code couleur qui sert à différencier les matières enseignées dans notre école » explique un représentant de l’établissement.

Epitech opte pour une ambiance différente : des discussions d’étudiants à étudiants accoudés à un bar américain sous des lumières tamisées. Le responsable de l’équipe pédagogique, Nicolas Moreel, confie: « Pour finaliser la conversation, des goodies sont offerts comme des stylos ou des sacs floqués du nom de l’école. » Une attention qui « peut faire la différence » selon Alexis, un étudiant de 18 ans, lorsqu’il s’agit d’approcher les exposants. Pour autant, les milliers de jeunes curieux sont toujours rattrapés par la réalité du contenu. Emma, 18 ans, étudiante, soutient: « Je viens pour le fond, pas la forme. »

Arthur Dias

Étudiant en deuxième année de prépa à l'Institut Supérieur du Journalisme de Toulouse. Passionné de mode et musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.