Martin Fourcade, et maintenant ?

29 mars 2018
Martin Fourcade au Grand-Bornand, saison 2017-2018

Martin Fourcade au Grand-Bornand, saison 2017-2018, crédit : Ylliab Photo

Le héros des Jeux Olympiques de Pyeongchang a rempli tous ses objectifs cet hiver : le grand chelem en coupe du monde; le général et les quatre petits globes de cristal; et trois titres olympiques. Sûrement la meilleure saison de Martin Fourcade. En Corée du Sud, il a annoncé qu’il ne serait certainement pas à Pékin pour les Jeux olympiques dans quatre ans. Alors, aujourd’hui, qu’est-ce qui peut motiver le biathlète dans les années à venir ? À la fin des Jeux olympiques, le porte-drapeau de la délégation française n’arrivait pas à se projeter d’ici quatre ans, mais plutôt sur un cycle de deux ans. Mais depuis cette saison, il se dégage un duel entre Martin Fourcade, et le Norvégien Johannes Boe, qui « pourrait être un ressort pour la suite de sa carrière », selon Siegfried Mazet, le coach du Norvégien et ancien coach du Français. Cette concurrence avec Johannes Boe, avec qui il a partagé le petit globe de cristal de l’individuelle, peut pousser Martin Fourcade dans ses retranchements. D’ailleurs, le Pyrénéen l’a répété à plusieurs reprises cette saison : le Norvégien sera un concurrent encore plus fort pour la suite. En grand champion, cette rivalité peut le motiver encore. Cette confrontation peut rentrer encore plus dans la légende de ce sport, au même titre que le duel entre Raphaël Poirée et Ole Einar Bjørndalen. Mais pour celui qui a entrainé les deux athlètes, « Martin n’a pas besoin de cette rivalité, ou de marquer l’histoire. L’histoire ne peut pas être son objectif. »

« D’ici vingt ans, (…) il sera ministre des Sports ! »

Recruté, après les JO, par Tony Estanguet, Martin Fourcade sera en charge de la commission des athlètes du comité d’organisation de Paris 2024. Il pourrait avoir un rôle aussi au CIO, mais aussi dans la promotion de son sport. Diffusée sur l’Équipe 21 depuis 2015, la discipline est de plus en plus suivie par les téléspectateurs. Mais Siegfried Mazet voit un autre destin pour son ancien protégé : « D’ici vingt ans, j’en mets ma main à couper, il sera ministre des Sports ! » Même s’il ne sait pas s’il voudra se lancer en politique, aucun doute pour lui, « Martin Fourcade est fait pour ce poste ». Avant cette après-carrière, l’athlète français le plus médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques, sera au départ de la saison 2018/2019 à Pokljuka en Slovénie. Mais quel sera son niveau de motivation ? Difficile de croire que ce champion si extraordinaire s’aligne sans l’envie de tout rafler. Mais pour combien de temps ? Seul l’avenir nous le dira.

Romain Arnaud

Journaliste, étudiant à l'#ISJT // Rmc Sport // Créateur de l'émission radio @occifoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.