Voler un vendredi 13, une bonne idée

13 avril 2018
Airbus A320 LY-VEY Photo: BriYYZ / CC BY-SA 2.0

Airbus A320 LY-VEY
Photo: BriYYZ / CC BY-SA 2.0

Les vendredis 13 sont sujet à de nombreuses superstitions. Ce mythe touche le milieu de l’aéronautique. Contrairement à ce que vous pourriez croire, prendre l’avion un vendredi 13 n’est finalement pas une si mauvaise idée.

Le soleil brille au-dessus de l’aéroport de Toulouse Blagnac. Les réacteurs des avions grondent pendant que les au revoir se font sur le dépose-minute devant l’entrée de la porte principale. Il est 15 h dans le hall B. Les valises roulent sur le sol et de nombreux voyageurs patientent dans la queue afin d’enregistrer leurs bagages. Tous pensent déjà au week-end qui les attend à Lisbonne, Marseille, Francfort ou Paris. C’est en somme une journée normale à Toulouse Blagnac. Un détail rend cette journée hors du commun. Nous sommes un vendredi 13. Un jour qui porte malheur pour certaines personnes. Ce chiffre entretien d’ailleurs une relation particulière avec le milieu de l’aviation. Il est par exemple impossible de réserver un siège dans le treizième rang dans la majorité des compagnies aériennes. Cette rangée n’existe tout simplement pas par superstition.

Pourtant, le vendredi 13 ne semble pas inquiéter les voyageurs. David, un voyageur « n’a absolument pas peur de prendre l’avion ce jour-là. » Dit-il avec son billet en main scrutant le tableau d’affichage des départs. « Pour moi, le vendredi 13, c’est juste synonyme de super Loto. » Yoan, un jeune homme attendant son vol en écoutant de la musique n’avait même pas remarqué que nous étions un vendredi 13. « J’estime que c’est simplement le hasard. Il n’y a pas plus de chance qu’il arrive un malheur ce jour-là, plutôt qu’un autre ». Cette manière de penser est partagée par de nombreux voyageurs. Thierry, un agent Air France qui vient de finir son service n’a pas vu de différences avec les autres jours. « Les vols sont aussi remplis que les autres jours. C’est un jour comme un autre. » La compagnie aérienne française aborde cette date de façon très cartésienne. Laurent, pilote de ligne ne reçoit « aucune consigne particulière ce jour-là. »  « Pour nous, c’est un jour banal. Il se peut que nous ne fassions même pas le rapprochement. » 

Une aubaine pour les voyageurs

Malgré les croyances populaires, prendre l’avion un vendredi 13 pourrait même être un avantage. Le comparateur de voyage Kayak a réalisé une étude qui prouve que ce jour-là les vols seraient jusqu’à 11% moins chers. Les compagnies aériennes anticipent, elles estiment qu’il existe une possibilité de baisse des réservations le vendredi 13. Par peur de ne pas remplir les vols, les prix diminuent. Un phénomène qu’on retrouve aussi le 11 septembre.

Léo Molinié

Journaliste web, radio et vidéo. Mes sujets traitent essentiellement de l'actualité culturelle, sportive et sociétale. Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.