« Non à la fusion », le blocage de la fac toulousaine fait débat

7 février 2018

Barricade de qualité supérieure, Non à la fusion, non au plan étudiant, pas d’économisme dans notre université populaire”, ce sont les tags des grévistes de l’université Jean-Jaurès. Mardi 06 février, les portes des amphithéâtres étaient une nouvelle fois bloquées.

Bien que d’accord avec la grève, la manière de faire dérange fortement Ophélie, étudiante en L2 documentation.

Une grève qui n’est pas prête de se terminer. En cause, la confrontation entre la présidence et les étudiants. Séréna, étudiante en gestion appliquée aux sciences humaines et sociales évoque des solutions.

Ce même-jour, un vote favorable à l’arrêt de la grève a été organisé. De quoi, rassurer les étudiants qui espèrent un retour à la normale.

Wendy Le Neillon

Etudiante en 1ère année de journalisme à l'ISJT, blogueuse et acheteuse compulsive de romans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.