Sept élus français désignés « persona non grata » en Israël

15 novembre 2017

Une décision prise par les autorités israéliennes ce lundi. Clémentine Autain, Danièle Obono, Patrice Leclerc ou encore Azzedine Taïbi; sept élus français communistes et  issus de la France Insoumise ont été désignés « persona non grata » en territoire israélien. Une décision justifiée par le soutien de ces élus au mouvement de boycott BDS, que l’État hébreu juge antisémite. Ces élus devaient rencontrer Marwan Barghouti, surnommé le « Mandela Palestinien », emprisonné depuis plus de 15 ans et considéré comme un terroriste en Israël. Le groupe parlementaire de La France Insoumise a dénoncé cette décision dans un communiqué.

mathieu vergez

Etudiant en journalisme à l'Institut Supérieur de Journalisme de Toulouse, en première année. Par ailleurs musicien passionné de vieux rock, d'art et d'Histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.