Occitanie : L’Etat vient au secours des centres-villes

27 juin 2018
centres-villes: Place de la Cathédrale, à Albi © CC BY 2.0 Ricardo Ramirez Gisbert

Place de la Cathédrale, à Albi © CC BY 2.0 Ricardo Ramirez Gisbert

Un total de 29 villes de la région bénéficieront du plan de revitalisation des centres-villes. Baptisé «Action cœur de ville » ce projet permettra de redynamiser l’emploi et l’économie de ses petites communes laissées à l’abandon.

 «Nos commerces sont ouverts, mais sont vides. Les vrais petits commerces disparaissent et sont remplacés. Nos logements sont vieillissants. » Pour le maire de la ville de Revel, Étienne Thibault, le constat est sans appel comme pour beaucoup de villes de l’hexagone. Les rues des villes moyennes dans la région et en France font grise mine. Pour redonner vie aux 222 communes françaises concernées par cette baisse de régime, l’État a mis en place le programme « Action cœur de ville » lancé mi-décembre. En collaboration avec l’association Villes de France, qui regroupe les villes moyennes, et les organismes publics partenaires, l’objectif sera de remettre sur les rails de l’économie ces communes qui concentrent 23% de la population et 26% des emplois.

Inauguré en mars dernier à Cahors, ce programme devrait mobiliser cinq milliards d’euros d’ici 2022 pour permettre aux centres-villes de faire peau neuve. Hier à Paris, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard a reçu plusieurs maires des villes concernées. « Nous avons déjà bien avancé dans les discussions et dans la mise en place du projet. Notre principal but est d’améliorer les conditions de vie des habitants » explique le maire de Revel.

Tarbes, Montauban, Albi, Carcassonne parmi les bénéficiaires

En Occitanie, 29 villes de la région rencontrent d’importantes difficultés sociales et bénéficieront de cette aide de l’Etat. Les communes de Tarbes, Montauban, Albi, Revel, Foix ou encore Carcassonne pourront notamment redynamiser leur potentiel commercial. « Il y a un gros travail à effectuer. Pour notre ville il faudra surtout réhabiliter les commerces du centre-ville et faire plusieurs rénovations. Il faudra notamment faciliter l’accès aux commerces. », précise Etienne Thibault. La mise valeur du patrimoine régional architectural et l’amélioration de l’habitat seront notamment au cœur du projet. Cette aide permettra de développer également les transports et la mobilité, l’offre éducative et l’habitat. Un vaste chantier qui devrait s’étendre jusqu’à décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.