Pas de bonhomme de neige pour Toulouse cette semaine !

29 novembre 2017

Le dôme de la Grave enneigé avec le Pont Saint-Pierre, Toulouse, février 2012.

Ce vendredi, de la neige fondue est attendue sur Toulouse. Durant le week-end, c’est samedi que les Toulousains auront peut-être la chance d’apercevoir la ville rose sous un petit manteau blanc.

« Il ne faut pas s’attendre à ce que les Toulousains puissent faire des bonhommes de neige » s’amuse Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo France. Dès la nuit de jeudi à vendredi, « il pourra y avoir des averses et de la neige mêlée, mais il fera trop doux pour qu’il y ait vraiment de la neige à Toulouse même ». Mais, un vent en provenance du cercle polaire maritime fera baisser les températures dans les prochains jours. En effet, vendredi, l’air se refroidira un peu plus et il sera plus probable de voir quelques flocons. Globalement la neige aura du mal à tenir, car les températures ne seront pas assez basses : « il fera entre 1 et 4°C au lieu de 0 à 1°C pour qu’elle tienne ». Pour lui c’est certain, « la neige fondra presque à l’instant où elle touchera le sol ».

Prévisions du week-end

Samedi, il fera un peu plus froid. Des flocons risquent de tenir et de créer un « petit saupoudrage blanc» explique le météorologue. Mais rien à voir avec le 3 février 1959 ou le 18 janvier 1980 où « Toulouse a été engloutie sous 21 cm de neige ». En comparaison, l’année dernière durant la même période, « il faisait un peu plus de 10°C » déclare Etienne Kapikian. Dimanche l’air sera sec, mais il faudra être prudent en voiture, car « il n’est pas impossible que des plaques de verglas soient présentes. Elles se formeront grâce à l’humidité déjà présente sur le sol qui gèlera » explique le prévisionniste. Le temps se radoucira dès lundi prochain avec 7°C prévus en début de semaine et 9°C en fin de semaine. Même si les températures remonteront un peu, « elles restent en dessous des moyennes de saison qui sont de 11°C ».

Concernant les fêtes de Noël le prévisionniste a « beau regarder dans sa boule de cristal, l’atmosphère est trop chaotique pour prévoir le temps du mois prochain » rigole-t-il.

pauline vilchez

Pauline Vilchez, étudiante en première année de journalisme, curieuse et intéressée par tous les sujets. A participé au lancement du média TV D'ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.