Soldes d’hiver: Deux semaines en moins, une réelle différence?

8 janvier 2020
Un toulousain regarde une vitrine affichant les soldes d'hiver 2020 à Toulouse
Vitrine affichant les soldes d’hiver à Toulouse – Photo d’illustration © Arthur Dias

2020 s’ouvre sur les traditionnels soldes d’hiver pour les toulousains. Une nouveauté fait son apparition cette année, les six semaines sont réduites à quatre, un changement qui pourrait modifier les habitudes des commerçants comme celles des clients.

-20%, -30% ou encore – 50%, les vitrines des boutiques toulousaines affichent leurs réductions pour donner le départ des soldes d’hiver, ce mercredi 8 janvier. Les habitants de la ville rose devront accélérer le pas cette année pour profiter des démarques. En effet, l’une des dispositions de la loi Pacte, loi relative à la croissance et la transformation des entreprises, raccourcie les six semaines de soldes à seulement quatre semaines. 

Un changement qui laisse perplexes les clients, comme Sarah, 26 ans: « Cela ne changera rien pour moi. Je ne me précipiterai pas dans les boutiques malgré cette réduction de temps. C’est tout le temps les soldes maintenant, ce n’est plus aussi marquant qu’à l’époque. » 

Cette nouvelle mesure qui tente de relancer les soldes en perte de vitesse suite à la rude concurrence du Black Friday et des ventes privées, ne semble pas révolutionnaire pour Nicolas, 30 ans:  « Cela me laisse indifférent. Je profiterai des soldes, mais ma préférence se tourne tout de même vers les ventes privées. »

« 6 semaines c’était interminable »

Si le passage à quatre semaines ne fait pas l’unanimité du côté des clients, les commerçants sont plus enthousiastes à la vue de ce changement. Laura, vendeuse chez Ma jolie bougie affirme « cette réduction est intéressante. J’aurais même réduit à trois semaines pour que l’on voie une différence et que cela marque véritablement le coup. » 

Pour autant, un changement de stratégie pour s’acclimater à cette modification n’est pas à prévoir assure sa collègue de travail Audrey Salvador, « on n’emploiera pas plus de personnel pour l’occasion et nous faisons déjà une deuxième démarque donc nous ne baisserons pas encore plus nos prix. » Landry Wagbenou, directeur de La chaise longue est catégorique, « 6 semaines c’était interminable. Cette réduction est positive, mais on ne compte pas changer nos habitudes. » 

Les soldes d’hiver qui s’achèveront le 4 février devraient tout de même permettre de nombreuses ventes. En effet, selon un sondage IFOP, près de 80% des Français comptent profiter de l’évènement pour faire des achats. 

Arthur Dias

Étudiant en première année à l'Institut Supérieur du Journalisme de Toulouse. Passionné de mode et musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.