5 morts à l’Ehpad de Lherm, l’incompréhension des familles

1 avril 2019
La Maison de retraite du Lherm

La Maison de retraite du Lherm

Crise à l’Ehpad de Lherm. 5 personnes sont décédées suite à probable une intoxication alimentaire. Au total, 22 personnes ont été touchées. Les proches des victimes cherchent à savoir ce qu’il s’est passé dans cette maison de retraite gérée par le groupe Korian.

«  La commune de Lherm est totalement bouleversée par le drame survenu cette nuit à la maison de retraite. » Ce sont les mots de Jean Ayçaguer, Maire de la ville pour qualifier ce qu’il s’est passé dans l’Ehpad La Chêneraie dans la nuit du 31 mars. Suite à une possible intoxication alimentaire, selon France bleu, 5 personnes sont décédées, 13 sont en état d’urgence relative et 3 sont plus légèrement incommodées. Toutes les personnes souffrantes auraient mangé une salade périgourdine mixée. Une cellule de crise à rapidement été mise en place pendant la nuit pour venir en aide aux proches des victimes. Les résidents touchés ont été transférés dans les centres hospitaliers de Rangueil, Purpan, l’Union et Muret 

« Je vais porter plainte ! »

Dès le lendemain matin, cette petite ville tranquille a été réveillée par de nombreux journalistes venus sur place pour en savoir plus. Étant donné l’ampleur de l’affaire, la communication a rapidement été verrouillée et le site sécurisé par plusieurs gendarmes. Les va-et-vient de voitures des familles sont incessants. Tous veulent en savoir plus sur les circonstances de ce drame. C’est le cas de Marie, qui est entrée dans l’établissement à 11h pour voir son père. «  Je viens lui rendre visite. J’ai appris ce qu’il s’était passé par la télévision. Ce matin, j’ai passé une heure au téléphone pour essayer d’avoir quelqu’un. On m’a répondu que tout allait bien», ironise-t-elle. Environ 30 minutes plus tard, Marie sort de l’Ehpad dépitée et «  sans plus d’informations ». « Personne n’est venu nous accueillir ou nous parler. C’est comme si rien ne s’était passé. » 

Quelques minutes plus tard, une autre voiture sort de la cour. Alain est au volant. Il vient de perdre sa mère. «  J’ai été prévenu ce matin à 1h30 par la gendarmerie que maman était décédée. On nous a toujours assuré que les repas étaient faits sur place. Je viens d’apprendre que c’était livré. C’est donc un mensonge et je payais 3 000 euros par mois pour ça. Je vais porter plainte. » 

Au milieu des journalistes, un homme d’une soixantaine d’années tente de comprendre ce qu’il se passe. Son épouse est résidente de l’établissement. «  Je n’ai aucune information. Tout ce que je sais c’est grâce à la radio. Le seul contact que j’ai eu, c’était avec la cellule de crise. Je ne sais pas ce qu’il advient de ma femme. Je ne l’ai toujours pas vu. »

Un Ehpad géré par Korian

Ouverte en 2006, la maison de retraite La Chêneraie était gérée par le groupe Omega, racheté il y a 3 mois par le leader français du secteur, Korian. Le spécialiste de l’accompagnement et des soins aux séniors avait déjà connu un épisode tragique en janvier 2017. Selon le figaro, 13 pensionnaires d’un de ses établissements à Lyon sont décédés de la grippe en 15 jours. L’entreprise française, qui gère plus de 800 établissement en Europe, espérait une croissance de plus de 6% pour 2019. Depuis hier, l’action en bourse de Korian a perdu 5,5%.

Léo Molinié

Journaliste web, radio et vidéo. Mes sujets traitent essentiellement de l'actualité culturelle, sportive et sociétale. Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.