D’avocat à boulanger

17 octobre 2017
Boulangerie Gilles Guiraud

Gilles Guiraud et quelques spécialités de la Boulangerie Cyprien. En bas à droite, les croissants renommés du pâtissier Lionel Fauré.

Avocat dans le célèbre cabinet toulousain de Maitre Catala, Gilles Guiraud quitte ses fonctions pour changer de profession. Dimanche 8 octobre, avec deux associés, il a ouvert une boulangerie dans le quartier Saint Cyprien. Un changement de profession atypique, motivé par des envies venues d’ailleurs.

« Je n’ai jamais su ce que je voulais faire, seulement être étudiant et avoir de la liberté. » Voilà ce que disait Gilles Guiraud à 20ans. Quelques années plus tard, diplômé du barreau, G.G exerçait à Toulouse dans le Cabinet d’avocat de Maitre Catala depuis 8ans. En quelques mois, le trentagénaire quitte son emploi d’avocat et se retrouve quelques mois plus tard à la tête d’une boulangerie-pâtisserie, toujours au centre de Toulouse dans le quartier de Saint Cyprien. Ce désir de changement remonte à ses années universitaires lorsqu’ il étudiait le droit, sans convictions, à Toulouse. Après sa licence, il part en Inde pendant un mois pour rencontrer un maître spirituel. Lors de ce voyage, l’étudiant tombe sous le charme de ce pays et retourne en France seulement un an plus tard, « j’étais plus apaisé » se souvient-il. Il valide sa maîtrise de droit, monte à Paris pour travailler dans un cabinet d’avocat puis passe l’examen du barreau et l’obtient. En 2009, associé dans le Cabinet de Maitre Catala à Toulouse l’avocat commence à penser à un changement de profession, « c’est là que j’ai commencé à perdre le goût du métier » explique G.G.

Son expérience en Inde l’a marqué et chaque année depuis sa licence il voyage. En 2015, G.G retourne au pays du Gange et croise une amie rencontrée là-bas à l’époque, « je lui ai parlé de ma volonté de monter un projet en Inde et elle m’a suggéré la pâtisserie française » se souvient-il. Ce moment-là est un déclic pour lui. Le pouvoir d’achat augmente et que la classe moyenne est plutôt aisée dans ce pays qui l’attire. L’hindouisme, le coté mystique et l’hospitalité de la région l’attraient. Le trentagénaire se rapproche de Lionel Fauré, son ami d’enfance pâtissier renommé à Paris, et de Pierre-Jean Souviron qui lui conseillent de commencer par créer une entreprise à Toulouse. Deux années plus tard, réunis à Toulouse les trois amis d’enfance ouvrent la Boulangerie Cyprien dans leur quartier d’enfance. « L’union fait la force ! » déclare Gilles Guiraud. D’après lui, la principale qualité d’un avocat est l’humanité. « C’est ce que je retrouve ici au contact des clients avec le sourire et en créant du lien » ajoute-il. Le nouveau « boulanger » s’occupe de la gestion et de la stratégie commerciale mais depuis l’ouverture, G.G met aussi la main à la pâte « je suis à la boulangerie à 6h le matin et je pars à 22h le soir, j’assure la vente et une partie de la production » explique le nouveau boulanger même s’il ne compte pas garder les mains dans le pétrin. « Mon objectif est de déléguer », précise-t-il, souhaitant se dégager du temps, embaucher de nouveaux salariés et créer d’autres points de vente dans la ville rose. Si l’histoire se pérennise, l’entrepreneur espère pouvoir ouvrir une pâtisserie à Bombay d’ici trois ans.

Charlotte

Etudiante en première année de journalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.