Dans la nuit du 17 au 18 octobre, les députés français ont voté une nouvelle «taxe soda» pour les boissons contenant des sucres ajoutés. Au-delà de huit grammes, la taxe sera doublée, puis au-dessus de dix grammes elle sera triplée. « L’objectif n’est pas d’avoir de l’argent en plus, mais d’avoir un dispositif plus intelligent » afin « inciter les industriels à réduire le taux de sucre» a déclaré le député LR, Olivier Véran, médecin de profession.