« Marche pour le climat »: gilets verts et gilets jaunes main dans la main?

7 décembre 2018

La « Marche pour le climat » aura lieu samedi 8 décembre dans 140 villes de France et dans 17 autres pays. A l’occasion de la COP 24, l’objectif est de dénoncer le manque de progrès de la conférence. Malgré les « Gilets jaunes » le mouvement a été maintenu, aura-t-il un impact?

Karine, 50 ans, aide soignanteKarine, 50 ans, aide-soignante

« Le traitement médiatique de cet évènement a été très insuffisant. Il y a beaucoup de manifestations prévues demain, personne ne serait capable de toutes me les citer. La marche pour le climat va être entachée par le contexte actuel, c’est une certitude. Les « Gilets jaunes » ne se sentent pas concernés par l’environnement, les priorités sont différentes et chacun veut se faire entendre. »

 

Patrick, 33 ans, gestionnaire logistiquePatrick, 33 ans, gestionnaire logistique

« Nous sommes dans un contexte de peur. La marche pour le climat va subir ce contexte de violence. Beaucoup de citoyens s’engagent pour l’environnement, mais très peu seront présents demain parce qu’ils ont peur de sortir dans la rue. Je souhaiterais pourtant que l’évènement prenne plus d’ampleur. En effet demain 17 autres pays organisent des mouvements nationaux, nous devons être présents. »

 

Elodie, 18 ans, étudianteÉlodie, 18 ans, étudiante

« La marche pour le climat est un évènement récurrent, ce n’est pas la remière édition. C’est un évènement qui mérite d’être connu. Mais, l’actualité est entièrement concentrée sur les « Gilets Jaunes » mais le monde ne se fige pas pour autant. »

 

Yves, 73 ans, retraitéYves, 73 ans, retraité

« Je suis prêt à marcher pour le climat, tout le monde le devrait. Il est important d’encourager ce mouvement. Mais l’information sur les « Gilets Jaunes » est très importante donc elle va occulter la marche pour le climat. Comme on l’a vu avec la manifestation des femmes la semaine dernière, tous les autres mouvements passent au second plan, nous en avons très peu entendu parler. »

Aurélie Rodrigo

Étudiante en première année à l’ISJT, écris pour La Dépêche du Midi Toulouse. Passionnée d’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.