Inauguration de la Halle de la Machine: acte final pour Ariane et Astérion

9 novembre 2018

Le spectacle  « Le Gardien du Temple« , qui s’est déroulé dans les rues de Toulouse le premier week-end de novembre, va se conclure sur l’arrivée d’Ariane et Astérion à  La Halle de la Machine. Le nouveau lieu culturel de la ville ouvre ses portes près de Montaudran ce week-end. La manifestation a-t-elle réussi le pari d’accompagner les Toulousains dans l’univers des machines? Réponse dans les rues de Toulouse.

Anne-Charlotte, 26 ans, vendeuseAnne-Charlotte, 26 ans, vendeuse

«J’ai assisté au spectacle dans les rues de Toulouse sur lequel je m’étais, d’ailleurs, bien renseignée. C’était dans l’objectif de promouvoir la hall qui va accueillir Ariane et Astérion ce week-end du côté de Montaudran. Je n’irai pas pour l’inauguration, il y aura certainement beaucoup de monde. En revanche il est certain que je passerai voir ce qui dort dans ce hangar. La manifestation est une vraie réussite, j’ai très envie d’en découvrir plus sur cet univers!»

Patrick, 59 ans, forainPatrick, 59 ans, forain

«Je lis beaucoup la presse locale et, encore aujourd’hui, le Minotaure faisait la une puisqu’il est arrivé à son nouveau domicile. La communication a été très bien faite. La pièce en plein air nous invitait à la nouvelle hall de Montaudran. Par contre je ne suis pas sûr que l’engouement soit le même. Ce qui a attiré tant de monde autour de cet évènement c’est l’articulation extraordinaire de ces machines. A l’intérieur d’un hangar ou d’un site fermé, l’animation va perdre de son charme.»

Arnaud, 19 ans, étudiantArnaud, 19 ans, étudiant

«J’étais présent à l’événement. Je pensais que l’objectif était seulement de dynamiser la région et la ville. L’idée était vraiment très bonne, la manifestation a attiré beaucoup de monde et c’est justifié. Je ne savais pas qu’un nouveau lieu culturel allait s’ouvrir à Toulouse. Par contre je n’irai pas visiter la halle, parce que malheureusement ce n’est pas l’endroit le mieux desservi en termes de transport à Toulouse.»

Laurence, 41 ans, secrétaireLaurence, 41 ans, secrétaire

«Je suis maman d’un petit garçon de 9 ans que j’ai accompagné pour la pièce en centre-ville. C’était majestueux et onirique, mais aussi l’occasion de rassembler du monde autour de quelque chose de culturel. L’inauguration du nouveau lieu culturel se fait ce week-end et je vais bien entendu y amener mon fils dimanche, on a d’ailleurs réservé un tour de Minotaure!»

Aurélie Rodrigo

Étudiante en première année à l’ISJT, écris pour La Dépêche du Midi Toulouse. Passionnée d’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.