Colomiers: Les circuits courts ont-ils toujours la côte?

20 septembre 2018

Nouvelle enseigne à Colomiers: Minjat!, un magasin de quartier en circuit court, a ouvert ses portes le 20 septembre. L’occasion de revenir sur les motivations des Columérins pour ce type de consommation.

Regis Minjat Circuit court

Régis, 61 ans, chômeur

« C’est par envie et par conviction que je fais mes courses dans les endroits comme Minjat!, en circuit court. Je préfère acheter une pomme qui vient d’ici plutôt qu’une pomme qui vient d’Australie. Premièrement pour la qualité, mais aussi pour soutenir les producteurs de notre région.C’est toujours gratifiant de se dire qu’on participe activement à la vie économique de son lieu de vie. »

 

Christian, 61 ans, journaliste Christian Minjat Circuit court

« Pour moi, acheter dans des commerces en circuit court c’est la sécurité. Enfin, j’imagine avoir davantage confiance dans un circuit court que dans un supermarché dit traditionnel parce qu’on s’aperçoit qu’il y a de plus en plus de scandales, de produits contaminés, etc. Aujourd’hui tout est cher, mais si jamais il faut ajouter 1 € ou 1,50 € pour un produit de meilleure qualité, ma foi, ça ne me dérange pas. »

 

 

Tiffany Minjat Circuit courtTiffany, 25 ans, vendeuse

« J’adore faire travailler la « petite France », la petite économie, faire travailler les producteurs locaux. Je suis la première cliente de ces gens-là. Je suis même capable d’aller taper aux portes de certains producteurs, comme ceux de Nashis à Colomiers par exemple, pour me procurer des produits locaux. J’adore faire travailler tout ce petit monde. »

 

 

Cyril Minjat Circuit courtCyrille, 36 ans, sans emploi

« Le circuit court, c’est bien pour trouver des produits de bonne qualité, qui sont frais et ont meilleur goût. Pour moi, privilégier les producteurs locaux, c’est faire vivre la région dont on vient. Je préfère manger nature et acheter ma nourriture dans un endroit comme Minjat! ou au marché que manger des produits de moins bonne qualité. Malheureusement c’est le prix qui met vraiment un frein. En vivant du RSA, je ne peux pas manger comme ça tous les jours. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.