Thérapies de choc dénoncées par Human Right Watch

17 novembre 2017

L’ONG internationale Human Right Watch (HRW) demande à la Chine de mettre un terme aux « thérapies de conversion » à l’égard des lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT). Dans un rapport publié le 15 novembre, l’ONG rapporte que certains homosexuels chinois sont enfermés de force dans des hôpitaux ou cliniques. Ils y subissent des traitements de choc dans le but de réorienter leur sexualité. Sur les 17 personnes interrogées par HRW, toutes insistent sur les pressions familiales et sociales qu’elles ont subies pour réaliser ces pratiques.

Coline Muratorio

Etudiante en première année d'école de journalisme à l'ISJT. Passionnée de sports.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.