« On veut désacraliser les lunettes »

17 octobre 2017
Pierre Bouysset, responsable de "Lunettes pour tous"

Pierre Bouysset, responsable de « Lunettes pour tous ». Crédit : Pauline Vilchez

À Toulouse, les lunettes à 10€ c’est possible ! « Lunettes pour tous » ouvrira ses portes ce samedi. Ce concept de Paul Morlet, permet à tout le monde d’obtenir sa paire à 10€ en 10 minutes. L’objectif pour cette enseigne est d’en faire des véritables accessoires.

Rendre l’achat de montures et de verres plus abordable, voilà le concept du magasin Lunettes pour tous. Après avoir conquis Paris, Lyon, Lille, Marseille et Bordeaux, cette boutique s’implante maintenant sur la place du Capitole à Toulouse. Ce tarif agressif s’explique par l’achat direct chez le verrier, évitant ainsi les intermédiaires. Pas de made in France, seul le montage est fait sur place, « nos montures viennent de Chine, les verres du Japon, et pour les grosses corrections, ils viennent de République Tchèque » explique Pierre Bouysset, responsable. Cette enseigne se fournie « chez les mêmes usines que les autres » mais, « la marge qu’on fait est moins importante que chez des opticiens ». Dans cette nouvelle boutique toulousaine « le verre est à 2,5€, donc nous faisons une marge de 1€ ».

10€ comme prix d’appel, les lunettes peuvent aller jusqu’à 150€, un tarif encore inférieur à ceux des opticiens. Pour ce trentenaire cette différence de prix s’explique « par des arrangements entre mutuelles et opticiens. Notre but n’est pas que les gens se disent « ah mince, il me faut des lunettes, ça va me coûter cher ! », on veut désacraliser les lunettes pour qu’elles soient accessibles par tous et qu’elles deviennent un véritable accessoire ».

pauline vilchez

Pauline Vilchez, étudiante en première année de journalisme, curieuse et intéressée par tous les sujets. A participé au lancement du média TV D'ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.