Astérion et Ariane ont conquis la ville rose

5 novembre 2018
halle de la machine Crédit: Régis Bachelu

Crédit: Régis Bachelu

Du 1er au 4 novembre, des colosses mécaniques de 40 tonnes ont fait le spectacle dans les rues toulousaines. Un engouement inattendu pour cet opéra urbain intitule le « Gardien du temple ». L’heure est désormais au bilan.

800 000, c’est le nombre de personnes attirées en seulement 4 jours par le spectacle « Le gardien du temple ». « c’est une réussite totale au vu du monde présent » se félicite Marion Kirtava, chargée de communication de la Halle de la Machine. Et dès le premier soir, 200 000 spectateurs étaient présents pour apercevoir Astérion, le Minotaure,  de 47 tonnes et Ariane, un arachnide de 38 tonnes. Côté organisation, ce sont 500 prestataires externes et 1000 agents municipaux qui ont assuré le bon déroulement de la représentation. Et « plus de 100 personnes ont préparé ce spectacle durant un an et demi » ajoute Marion Kirtava.

Toulouse fait parler à l’autre bout du monde

Si Astérion ne se déplace qu’à 7 km/h, la nouvelle d’un tel divertissement a très rapidement fait le tour du monde. Marion Kirtava précise: « cela a été relayé dans de multiples pays dont le Japon et les États-Unis. » Une coup de projecteur XXL pour la métropole toulousaine. La collectivité, consciente des possibles retombées, n’a d’ailleurs pas hésité à financer intégralement l’opération, à hauteur de 2,1 millions d’euros.

Arthur Dias

Étudiant en première année à l'Institut Supérieur du Journalisme de Toulouse. Passionné de mode et musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.