Epitech: découvrir le monde du codage en s’amusant

18 avril 2018
Lors de l'événement Epitech, les jeunes étudiants regardent attentivement les créations de leurs camarades. © Marie Campion

Les jeunes étudiants regardent attentivement les créations de leurs camarades. © Marie Campion

Être lycéen, s’initier aux bases de l’informatique et du codage, créer un début de jeu vidéo, c’est possible… Du 16 au 18 avril et 4 fois par an, les étudiants d’Epitech organisent des évènements afin d’initier une quarantaine de collégiens/lycéens au monde de l’informatique à travers la création d’un jeu vidéo.

« L’objectif, c’est qu’ils mettent les mains dans le cambouis » déclare Marion Fontana, responsable communication à Epitech. L’école d’informatique profite des vacances scolaires pour proposer des ateliers d’initiation aux métiers de l’informatique. Lors de la dernière après-midi de cette mini-formation, de jeunes étudiants sont rassemblés au 6e étage de l’école. Dans une salle au fond du couloir, des rires se font entendre, décrivant parfaitement l’ambiance générale du camp. Sur la droite de la pièce, une dizaine de jeunes étudiants sont accoudés à leur bureau, focalisé sur leur écran. De l’autre côté, dans une configuration d’amphithéâtre, tout le monde a le regard fixé sur le tableau.

L’objet de cet intérêt ? La diffusion des créations réalisées lors des trois jours. « Chacun présente le jeu vidéo qu’il a créé, l’histoire associée et on les note. » raconte Nicolas Verdié, étudiant d’Epitech en 2e année. « On a des rendus vraiment sympas. Graphiquement, ce n’est pas fou parce que c’est impossible de faire un beau rendu en seulement trois jours. Mais il y en a qui ont des bonnes idées et des bonnes démarches ». Et pourtant, plus de la moitié des étudiants présents n’avaient aucune base en arrivant trois jours plus tôt. « On travaille sur Unity, une plateforme qui permet de créer assez facilement des jeux vidéo. On leur apprend quelques bases du codage» explique Tiphaine Laroque, étudiante en 2e année.

Futurs étudiants en informatique?

Le principe de ce camp, c’est l’apprentissage, mais toujours dans la bonne humeur. Et, cela tout le monde y tient. Tiphaine Laroque insiste : « Le but, ce n’est pas de les faire bosser comme nous faisons à l’école. On est là pour s’amuser, faire des projets sympas. Le principe, c’est que ça reste dans une bonne ambiance ». « On essaie de représenter un peu ce que nous, on vit tous les jours à Epithech, mais en plus sympa. Le but, c’est de leur montrer à quoi s’attendre s’ils veulent intégrer l’école. Pour certains, ça peut être une vocation » décrète Nicolas Verdié. Spring Camp veut faire découvrir l’univers de l’information et l’immensité des débouchés que le secteur offre. L’objectif est également de réunir la prochaine promotion. Tout au long de l’année, le nombre d’inscrit augmente au travers de la participation à ces événements. Cela assure une cohésion pour la prochaine classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.