Retour sur le 22ème festival International des Orgues à Toulouse

18 octobre 2017
Festival Internation des Orgues à Toulouse

Le Festival des Orgues a réuni plus de 9000 personnes à Toulouse, du 4 au 15 octobre 2017.

Pour sa 22e édition, le festival International des Orgues s’installait à Toulouse du 4 au 15 octobre. Des festivaliers venus de la Région, mais aussi des fidèles de toute la France et de l’étranger ont pu assister à 40 manifestations.

Il y a les dingues de jazz, les fous d’opéra et les cinglés du music-hall. Et puis il y a les organistes. Cette année, les passionnées d’orgues ont pu se réunir à Toulouse dans  » 15 lieux de concerts, des lieux emblématiques du patrimoine avec des orgues de toutes esthétiques et répertoires » déclare Mélanie Daoulas, chargée de communication de l’association Toulouse Les Orgues. Pour la 4ème année à la direction artistique du festival, Yves Rechsteiner et son équipe ont programmé ces 12 jours de festivité autour du thème « L’orgue rend-il fou? « . Un choix payant, puisqu’ils étaient plus de 9000 à admirer les 170 artistes invités pour cette nouvelle édition. Mélanie est « satisfaite » de l’attractivité du festival créé en 1996, « ils sont venus de la France entière mais aussi de l’étranger, des Etats-Unis, du Canada, d’Espagne, du Danemark et bien d’autres pays » ajoute-t-elle. Les rendez-vous quotidiens ont pu satisfaire les plus petits comme les plus grands, “deux rendez-vous orgue en famille ont eu lieu pour les enfants, les étudiants ont eu droit à une avant-première réservée et des tarifs adaptés pour tous les concerts”. Que ce soit les amateurs de récitals, les passionnés d’orgue ou bien les plus curieux, “tout le monde à trouver son compte”.

Erwan Issanchou

Journaliste sportif diplôme d'un DUT information-communication. Actuellement en seconde année de journalisme à l'ISJT. Passé par Radio France Internationale et France Football. Anciennement correspondant de presse pour le service sport de La Dépêche 12. Amoureux de football.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.